La psychanalyse

Logo Cap-PsyLa psychanalyse : plongée dans l’inconscient

La psychanalyse est tout à la fois une théorie du psychisme humain, une méthode d’investigation des processus psychiques, et une technique de traitement des troubles psychiques.

Son postulat est que la racine d’un trouble ou d’un symptôme réside dans l’inconscient, c’est-à-dire une partie du psychisme qui n’est pas immédiatement accessible à l’esprit conscient.

Une expérience désagréable, une tendance instinctive non assumée, une pensée jugée inacceptable peuvent être « refoulées », rejetées dans l’inconscient, à l’insu de la personne.

Le symptôme ou le trouble sont, dans cette hypothèse, des manifestations de ces contenus refoulés. En recherchant et en élucidant ces contenus, on peut alors, en quelque sorte, « désamorcer » la source pathogène. Pour ce faire, l’on s’intéresse en particulier aux lapsus, aux actes manqués (dont on dit qu’ils sont, au fond, des actes « réussis » de l’inconscient) et aux rêves, outils privilégiés d’accès à l’inconscient.

D’autres processus  font partie des matériels analysés, notamment :

  • le transfert : moment-clé au cours duquel le patient reporte sur son thérapeute des sentiments ou des attentes initialement adressés à une personne proche;
  • les mécanismes de défense : posture ou comportement mis en place par le patient pour se défendre des contenus inconscients qu’il ne peut élaborer.

De Freud au XXIe siècle…

La cure psychanalytique, telle qu’elle a été conçue par Sigmund Freud, obéit encore aujourd’hui à ses principes fondamentaux : neutralité bienveillante du praticien, association libre d’idées, non directivité. Le cadre est important : le patient est habituellement allongé sur un divan, le psychanalyste étant placé hors de sa vue.

Freud a eu de nombreux « héritiers », qui ont perpétué sa pensée, ou l’ont développée. On peut par exemple citer C.G. Jung, qui a élargi la perspective freudienne, jusqu’à proposer l’existence d’un inconscient collectif, et à étudier des passerelles possibles avec le champ spirituel.

De façon plus large, de nos jours, de nombreux professionnels pratiquent la psychothérapie d’orientation analytique, en conservant le même champ d’étude, mais avec un cadre quelque peu différent (position face à face, fréquence moindre des séances…).